TOULOUSE GAME SHOW

Toulouse Game Show. November 27, 2016
By Dominique Guenin (FrenchWriter)
Translation into English


RENCONTRE AVEC EDGAR GIVRY

RDA with Edgar Givry Edgar Givry, acteur français à l'impressionnant palmarès théâtral, cinématographique, télévisuel et de doublage, est la voix - entre autres acteurs anglo-saxons - de Richard Dean Anderson depuis le début de la série MacGyver il y a trente ans. Il a travaillé sur toutes les saisons MacGyver, celles de Stargate SG-1, Stargate Atlantis, Stargate Universe, ainsi que quelques rôles post-Stargate. Nous avons eu l'immense plaisir d'assister, au Toulouse Game Show, dimanche 27 novembre 2016, à la rencontre de ces deux acteurs qui ne s'étaient jamais croisés auparavant. Ce fut un tonnerre d'applaudissements lorsque ces deux "indissociables" baroudeurs du petit écran se sont spontanément donné une accolade amicale et respectueuse. Sur scène, ils se sont livrés à un petit jeu de doublage totalement improvisé qui a enchanté le public. Rencontre furtive mais puissamment emblématique pour tous les fans.

Un peu plus tard dans l'après midi, j'ai rencontré Edgar Givry. Quelques jours avant, je lui avais fait part de mon souhait de pouvoir m'entretenir quelques minutes avec lui et il avait gentiment proposé de nous retrouver pour discuter au TGS. Aimable et amical, une démarche "à la O'Neill" et un sourire jovial, il m'a confié sa joie d'avoir enfin pu rencontrer Richard. Au fil de la conversation, je me suis rendue compte que le doublage n'était pas, pour lui, un simple travail duquel on déconnecte quand les heures sont terminées. Au contraire, Edgar s'immerge totalement dans l'âme des acteurs qu'il double. Il a d'ailleurs confié lors d'une interview donnée à François Justamand, il y a une dizaine années pour le webmagazine "Objectif Cinéma": "Le secret d'un doublage réussi est d'être suffisamment libéré de la technique, assez contraignante, pour pouvoir restituer au plus près ce qu'a exprimé l'acteur à l'écran: sa respiration, les nuances qu'il a mises dans son jeu, son phrasé... bref, il faut savoir oublier sa propre personnalité pour être au service de l'autre." Ainsi, il a appris à connaître Richard Dean Anderson dans toutes les nuances de son jeu si particulier, mais également bien au-delà de ses rôles et suivi discrètement sa vie, afin de coller au mieux sa personnalité. Il n'hésite pas à dire: "J'ai beaucoup appris de Richard pour faire mon métier d'acteur."

Je lui ai demandé pourquoi l'occasion ne s'était jamais présentée, en trois décennies, de rencontrer Richard. Il m'a alors parlé d'un rendez-vous manqué, un certain été... Il ne se souvenait plus de cette fameuse année où Richard était venu passer quelques jours de vacances en France chez des amis sur la Côte d'Azur. Ce devait être en 1987. Cette année-là, Richard espérait que sa venue en France serait la plus discrète possible. Or, dès son arrivée à l'aéroport, tous les journaux avaient étalé sa photo à la Une... Impossible pour cet homme, si attentif à préserver sa vie privée, de profiter de ses vacances en étant ainsi la proie des paparazzis. Il avait alors préféré écourter son séjour et la rencontre entre les deux hommes n'avait donc pu avoir lieu.

Lui demandant comment il avait obtenu le rôle de doublage, Edgar Givry m'a confié une petite anecdote amusante: "Vous savez," me demanda-t-il, "comment Richard a obtenu le rôle de MacGyver?". Bien sûr, lui répondis-je, cheveux décoiffés après une virée en moto (sans casque), son blouson un peu usé, baskets..." Et bien, je suis arrivé au casting un peu de la même manière, je revenais d'une balade en bateau, un jour de grand vent et je portais encore mes bottes en caoutchouc... et j'ai été choisi." Et l'osmose s'est faite rapidement et tout au long des sept saisons et deux téléfilms qu'a comptés l'aventure MacGyver. A l'époque, c'est la société Start implantée dans les studios Pathé à Montmartre, qui a assuré le doublage de MacGyver jusqu'en 1991, déménageant ensuite dans les célèbres studios de Boulogne Billancourt jusqu'à leur fermeture et démolition en 1995. Quelques années plus tard, lorsque la franchise Stargate SG-1 est arrivée en France, le studio de doublage parisien SOFI (qui n'existe plus depuis février 2016), sous la direction de Michel Salva, a eu en charge l'enregistrement de la version française de la série. Edgar Givry y travaillait depuis quelques années et a facilement réintégré les baskets de Richard (pardon, son nouvel uniforme de l'US Air Force), pour un nouveau voyage d'une bonne dizaine d'années.

Edgar m'a expliqué enfin qu'on lui avait proposé récemment de diriger l'équipe de doublage français du nouveau MacGyver. Bien qu'ayant un ressenti assez similaire à celui de Richard sur cette nouvelle série qu'il estime bien trop éloignée de l'esprit initial, il a accepté de vivre cette expérience d'un côté plus "gestionnaire" et qui s'ajoute à la liste déjà bien longue de ses compétences artistiques.

Il y avait beaucoup de respect dans la voix d'Edgar Givry lorsqu'il parlait de Richard Dean Anderson. Il s'était entretenu avec lui dans les coulisses quelques heures plus tôt et s'ébahissait encore de ce que celui-ci lui avait dit avec la spontanéité et l'humilité qui le caractérisent: "Thank you so much Edgar. You made me famous. Your voice is sexier than mine"... ("Merci beaucoup. Vous m'avez rendu célèbre. Votre voix est plus sexy que la mienne")...

Leurs personnalités ne sont pas si éloignées en fait. Ils ont tous deux en commun l'humour, la spontanéité, la simplicité, la gentillesse et un sens aigu de l'empathie et de la modestie. Merci à vous aussi Edgar, car votre voix chaleureuse n'est plus simplement celle d'O'Neill et de MacGyver, elle est aussi celle d'un homme de cœur, d'un homme de talent, elle est la vôtre et nous l'aimons.

____________________
Guenin, Dominique (FrenchWriter). "Rencontre avec Edgar Givry." Toulouse Game Show. November 27, 2016.

English Translation

Return to Toulouse Game Show